Actualités

- Revues de presse de l'établissement et du territoire -

13JUIN

La confrérie des vins de Cahors intronise les Figeacois

La cuvée du grand Figeac est encore à venir, mais déjà ses pairs de la confrérie du vin de Cahors l'ont accueilli dans leur cercle.


Samedi 9 juin place des Ecritures, à l'invitation d'André Mellinger maire de Figeac et de Vincent Labarthe président du Grand Figeac, et en présence de Jean-Marc Vayssouze maire de Cahors, la confrérie des vins de Cahors était rassemblée pour l'intronisation de sept nouveau chevaliers.


Nadine Chaïb sous préfète de Figeac, Angèle Préville sénatrice du Lot, Bernadette Lample maire de Camburat, Martin Malvy, ancien président du Grand Figeac, maire et ministre, Eric Jacquart P.D.G. de Lotoquine et A+B Imprimerie à Cambes, Pierre Lafragette, éleveur laitier président de Fermes de Figeac, Gérard Lavinal président de la Capel.


Le grand maître Didier Pelvillain, souhaitait une belle réussite au futur vignoble Figeacois puis revenait sur les vicissitudes du métier de vigneron, soumis à de nombreuses épreuves, venant autant de la météo que des contreintes liées à la commercialisation : « Une année bonne et l'autre non, comme le chantait Ferrat, c'est exactement cela ».


La Figeacoise Sylvie Jeanjean grand conseiller, lisait ensuite le message de la confrérie, suivi de son magnifique poème allégorique, puis Claude Guitard grand chambellan adjoint, évoquait les parcours des nouveaux membres intronisés.


A tour de rôle ceux-ci buvaient alors un verre de la « Perpétuelle », une cuvée renouvelée depuis 1840, puis juraient haut et fort de toujours défendre le prestigieux breuvage cadurcien, avant de recevoir leur médaille.


Après qu'ils aient signé le livre d'or, les dignitaires leur offraient un diplôme, un petit livre d'or ainsi qu'un magnum de grand vin de Cahors. La cérémonie se terminait à l'hôtel de ville autour d'un apéritif.


Le vignoble du Grand Figeac

Concernant le futur vignoble de la Vinadie, Vincent Labarthe président du Grand Figeac précise : « Le bail entre le lycée agricole et la Région est signé. Les plants sont achetés et toutes les demandes d'autorisation sont déposées. Nous allons planter au printemps 2019, poursuit-il. Actuellement nous sommes 270 souscripteurs pour une promesse de 105000 €. Nous y arriverons. La foire-exposition, l'assemblée générale puis la plantation sont autant d'éléments qui mettrons en lumière notre initiative. Tout est encore à créer, on part d'une feuille blanche. Nous essayons de recruter des agriculteurs pour les intégrer autour du projet. Ce n'est qu'à cette condition qu'il sera réussi »



Source : La dépèche